Devenir libre financièrement - un but de plus en plus difficile a atteindre

Apprendre à devenir libre financièrement en 5 à 10 ans

Devenir libre financièrement - un but de plus en plus difficile a atteindre




Plus d'une fois par an je me donne des objectifs chiffrés. Pourtant, la liberté financière ne s'achève pas si facilement qu'on ne le pense. 

D'après l'inspiration américain, il suffit de mettre de coté 25 fois les dépenses annuelles usuelles. De base lorsque l'on est seul ou en couple cet objectif semble atteignable. 

Mais avec les années qui passent la famille s'agrandit, et on perd rapidement l'objectif premier que l'on s'était fixé. Non pas qu'on ne se tiens pas à une rigueur de fourmis, mais que nos besoins augmentent étant donné que la famille s'agrandit et grandit. 

Nous n'avons pas de gros revenus, et ne pouvons pas mettre de coté chaque mois des milliers d'euros. 

Pourtant, les années passent, et le portefeuille grossis globalement, sans que l'on ai a se forcer. Sans se priver de quoi que ce soit. 

Trouver l'équilibre de vie entre travail, temps en famille, et épanouissement personnel me semble plus judicieux. 

Plus le temps passe et plus je me contente de ce que j'ai bati. Et moins j'ai de projets. J'ai l'impression d'être comme ancré par cet historique que nous avons créé dans ce lieu qui est le nôtre. 

Je me demande aussi s'il y a un but à envisager l'indépendance financière a tout prix, sachant que cette somme atteinte, nous ne changeront quasiment pas nos habitudes. Et nous ne changerons pas de vie. 

La liberté financière est une sirène qui nous plonge au fond d'un océan rythmé par la finance. 

 

Se liberer d'un loyer / crédit

Mon objectif actuel est avant tout de finir le remboursement de notre maison. Car je déteste les crédits. On devra atteindre cet objectif en 2027. Cela me laisse quelques années avant d'être pleinement libre. 

Car notre région est riche, et le logement y est l'un des plus onéreux de France. Une fois cette charge finalisée, nous auront validé 1/3 de nos dépenses usuelles et si nous changeons de région cela couvrira 100% de nos dépenses. Cela me laisse pourtant perplexe, car en 12 années nous auront réussi à nous liberer financièrement (a condition de vendre notre bien) , malgré notre vie minimaliste et nos revenus de la classe basse. 

 

Aujourd'hui, l'épargne que j'accumule ne représente que 10% de notre patrimoine global. 90 % étant de l'immobilier (principal et secondaire). 

Malgré cela, l'épargne que j'ai accumulé reste très prudente et se compose d'or , d'obligations, d'actions et de cash (livret A) 

Les enfants grignottent ...

Faire des enfants, c'est la plus belle chose qu'il puisse arriver dans une vie. 

Malgré tout, on se rend compte tôt ou tard, qu'ils sont à l'origine d'une bonne partie des dépenses familiales. 

- Des enfants payent le tarif adulte ou quasiment lorsqu'il s'agit de voyages, de vols ou de réservation d'hotels. 

- Les frais médicaux, en tout genre dépassent ceux des adultes de trois fois

- Les jeux et accessoires à leure épanouissement sont aussi une source de dépense 

Vite fait vous allez perdre le contrôle de vos dépenses si vous avez des enfants, même si vous êtes assidu sur tout vos achats. 

Et ce n'est qu'un début. Nous avons deux petites de 3 et 11 ans, j'imagine le niveau de dépenses dans 7 ans lorsque l'une aura 10 et l'autre 18 ans... 

Savoir projeter ses dépenses futures

A ce stade, dans 7 ans, et en maintenant le même rythme d'économies qu'aujourd'hui, nous auront un capital financier de : 

7 x 7000= 49000€ de plus 

et donc près de 100.000€ si la bourse ne produit pas de rendement durant ce lapse de temps. 

Ce capital nous permettra de financer une partie de la vie d'étudiante de notre grande fille, soit 4% de 100.000€ chaque année soit 4000€.   360€ par mois. Elle aura donc la possiblité de trouver une collocation et de payer son alimentation. Même s'il faut avouer qu'il faudra ajouter à cela une belle rallonge...

Donc soyons réaliste, tout ce dont nous avons économisé en se disant que nous allons être libre financièrement un jour, servira à financer la vie de nos enfants.

Voyons cela du bon coté, cela nous évitera de nous endetter pour permettre l'accès a de belles études pour nos enfants.